Blog Detail

Un jardin pédagogique se crée sur le plateau de Haye, à Maxéville !

Les jardins pédagogiques de l’association commencent à se développer sur le territoire ! Nous sommes fiers de pouvoir être les témoins de ces initiatives mises en place par des bénévoles Jardinot. Le projet inspirant sur le plateau de Haye, dans la région de Nancy, nous est raconté par un des acteurs principaux à l’origine de ce projet : Daniel Michel, responsable du comité de Lorraine.

L’idée du jardin pédagogique à Laxou est venue naturellement lorsque le responsable du comité de Lorraine apprit qu’un terrain appartenant à la métropole du Grand Nancy était disponible. D’une superficie de 50 m2 clôturé et géré par la mairie de Maxéville, il était intéressant pour un tel projet. Adama Dembelé, bénévole de l’association et apiculteur, avait installé ses ruches proches du terrain,
et grâce à lui, Daniel en connut l’existence. Une fois l’obtention du droit d’utilisation, il suffisait de terminer la préparation du terrain pour accueillir les différents espaces envisagés par Daniel Michel, aidé d’Adama Dembelé et Delphine Lecat, devenue bénévole dans l’association grâce à ce projet.

Comment s’organisera le jardin ?

Un jardin pédagogique peut se présenter sous une forme plus complète qu’un simple potager ! Le terrain sera divisé en plusieurs parties : un jardin potager, un jardin de plantes aromatiques, un espace pour les fleurs comestibles et les fleurs décoratives, un verger ainsi qu’une partie rucher pour l’initiation à l’apiculture. Ces différentes parcelles sont autant de supports mis à disposition des bénévoles/animateurs qui ont pour objectif de diversifier les ateliers.

Des abris à oiseaux seront installés pour accueillir et permettre d’observer au quotidien les différentes espèces qui s’aventurent dans la région. Les plantes et les différents végétaux qui seront intégrés au fur et à mesure seront des espèces locales afin de développer un écosystème qui corresponde au climat et respecte l’environnement.

Qu’en sera-t-il des animations ?

Les idées fusent dans le comité ! Les animations prendront place dans les espaces dédiés afin de pouvoir mettre en pratique la théorie dispensée par l’animateur. Parmi les thèmes que les bénévoles souhaitent aborder, nous pouvons citer :

  • Le compostage et le lombricompostage (compostage grâce aux vers de terre),
  • L’observation de la faune locale,
  • Comment entourer son jardin,
  • Comment entretenir et tailler les arbustes,
  • Comment enrichir la terre,
  • Comment pailler et optimiser l’arrosage,
  • Comment faire les semis,
  • L’examen de la terre.

Les animations sont essentiellement orientées vers les adultes car le jardin est excentré et loin des écoles. Cet équipement permet aux jeunes propriétaires et locataires en immeuble ou en maison de pouvoir s’adonner au jardinage, à proximité de leur résidence.

Les ateliers qui se dérouleront cette année seront l’occasion d’aborder différents thèmes. Ce survol des thématiques permettra de développer ces sujets selon l’intérêt rencontré par les participants. Les quartiers à proximité du jardin sont susceptibles d’accueillir des familles, ce qui pourrait aussi encourager un développement d’activités pour sensibiliser la jeunesse au jardinage et à la nature.

L’équipe de bénévoles composée de personnes spécialisées dans certains domaines pourra aider à mettre en place une programmation diversifiée et complète. L’initiation à l’apiculture, par exemple, sera gérée majoritairement par Adama Dembelé qui entretient lui-même ses ruches et possède une connaissance solide dans le domaine.

En quelques mots…

La création du jardin pédagogique peut paraître très impressionnante mais cela est réalisable avec de la méthode et de la volonté. Le processus pour construire ce projet est assez simple et très rapide. L’espace étant déjà disponible, il a fallu simplement prendre contact avec le maire afin d’établir la convention. Dans le comité de Nancy, nous avons déjà quelques bénévoles intéressés pour créer les animations, ce qui établit une base solide pour la mise en place de la programmation. Les ateliers peuvent s’étaler sur la période choisie, sans pour autant devoir remplir les journées entièrement. En prenant un rythme doux et en dispersant les ateliers de la première année, l’équipe définit sa programmation en fonction des saisons, et permet aux bénévoles de mieux appréhender leur rôle d’animateur.

Un jardin pédagogique peut parfaitement se faire dans un centre de jardins, en réservant un espace pour quelques bacs potagers. Le plus important reste ce que l’animateur veut transmettre aux participants : l’amour du jardinage !

Autres articles
Repoussoir pour certains, idéal de vie pour d’autres, la permaculture est un concept qui fait souvent débat entre anciens et nouveaux jardiniers. Mais rares sont ceux qui se sont vraiment […] [...]
Les jardins pédagogiques de l’association commencent à se développer sur le territoire ! Nous sommes fiers de pouvoir être les témoins de ces initiatives mises en place par des bénévoles […] [...]
Le monde du bénévolat recèle nombre d’histoires et de personnes inspirantes. Cette édition est consacrée à Lyazid Chikdene, intervenant en arts plastiques, jardinier et membre de l’association Jardinot depuis 3 […] [...]
L’été 2022 a marqué la fin de l’opération nationale “Jardiner Eco-responsable” dans 10 centres de jardins en France, mais à Albi les animations ont perduré grâce à une équipe de […] [...]
L’orchidophilie n’est pas un centre d’intérêt comme un autre ! Que ce soit dans sa vie professionnelle ou chez Jardinot, Bernard Viaud est un grand amateur d’orchidées et partage volontiers […] [...]

Laissez un commentaire