Nos centres de jardins familiaux & collectifs

Pour cultiver votre passion du jardinage

Nos centres de jardins sont des lieux conviviaux, où les échanges et le partage sont les maîtres mots !

Actuellement, nous gérons 80 centres de jardins familiaux et collectifs partout en France, ce qui représente environ 3 000 parcelles cultivables que nous mettons à disposition à une partie de nos adhérents. La plupart de ces centres sont situés en zone urbaine ou à proximité immédiate des grandes agglomérations à forte densité de population. Ils contribuent fortement à l’amélioration de l’aménagement urbain en préservant des espaces de verdure et de détente pour leurs bénéficiaires et leur famille.

Venez partager votre passion avec d’autres jardiniers, que vous soyez amateurs ou expérimentés, au sein des centres de jardins de Jardinot. Nous vous proposons d’avoir un espace exclusivement dédié à vos récoltes en vous proposant une parcelle dans l’un de nos jardins potagers. Légumes, herbes aromatiques… Où vous mèneront vos envies ?

Si vous souhaitez également disposer d’un espace vert où vous détendre, nos jardins “fin de semaine” sont idéaux. Profitez d’un cadre agréable pour vous ressourcer tout en cultivant votre passion pour le jardinage.

L’apprentissage du jardinage et l’adoption de nouvelles méthodes plus responsables vous intéressent ? Nos 6 jardins-écoles répartis dans toute la France vous attendent. Vous pourrez participer à des animations et des formations qui vous permettront d’acquérir de nouvelles compétences et de développer votre savoir-faire en matière de jardinage.

null

Nos centres de jardins

Les jardins potagers

Les centres de jardins de Jardinot offrent aux jardiniers en herbe la chance de partager leur passion, qu’ils soient novices ou plus expérimentés. Les dimensions des parcelles diffèrent d’un centre à l’autre et peuvent varier entre 60 et 300 m², en fonction des aménagements possibles. Ces espaces peuvent être équipés d’installations sanitaires, de réservoirs d’eau pour l’arrosage et de cabanes de jardin. Chaque parcelle est exclusive et réservée aux récoltes du jardinier, qu’il s’agisse de légumes, d’herbes aromatiques ou d’autres plantes (1).

Ces espaces sont des invitations à la créativité : une simple idée peut donner naissance à un jardin potager original et unique. Pour ceux qui n’ont pas de jardin chez eux, les jardins familiaux partagés représentent une opportunité précieuse. Louer une parcelle à l’année leur permet de se reconnecter avec la terre et de travailler de leurs mains, tout en adoptant des pratiques éco-responsables et en bannissant les produits phytosanitaires.

Ces centres de jardins créent un sentiment d’appartenance à une communauté, où chaque participant partage les valeurs de respect de l’environnement et de convivialité propres à cette forme de jardinage collaboratif.

(1) Veuillez vérifier avec votre comité local les plantes interdites, telles que la schnuf.

Les jardins fin de semaine

Jardinot a introduit ce modèle de centres, caractérisé par des parcelles plus spacieuses d’au moins 300 m², offrant un mélange d’usages. Ils conviennent parfaitement aux personnes souhaitant à la fois cultiver leur passion pour le jardinage et disposer d’un espace de détente en plein air. Offrant un cadre agréable et tranquille, ces jardins sont idéaux pour se ressourcer et profiter de la nature. Un tiers de chaque parcelle est dédié au potager et deux tiers sont destinés à la détente et aux loisirs. Que ce soit en cultivant des fruits, des légumes ou des plantes (1) tout en profitant de cet espace pour se détendre, ces espaces verts sont de véritables havres de paix au cœur de la vie urbaine. Pour ceux qui habitent des logements sans jardin, ils offrent enfin la possibilité de combiner plaisir du jardinage et moments de relaxation en extérieur.

Ces centres sont pourvus de points d’eau pour l’arrosage, de toilettes et d’équipements communs visant à favoriser les échanges entre les jardiniers, comme une salle commune pour les discussions et le stockage de matériel partagé, et dans les cas les plus récents, des vergers et des ruchers. Le compostage et la récupération de l’eau de pluie sont des pratiques systématiquement encouragées et mises en œuvre dans ces centres de jardinage.

(1) Veuillez vérifier avec votre comité local les plantes interdites, telles que la schnuf.

Les jardins écoles

Le concept de jardin-école a émergé en 2015 avec le comité régional PACA qui a transformé une parcelle du jardin de Marseille Saint-Louis-Les-Aygalades en une zone pédagogique dédiée aux adultes et en particulier aux acteurs associatifs souhaitant se former au jardinage. Ce terme est utilisé pour désigner tous les comités qui organisent des animations régulières (adultes ou enfants) sur une parcelle de jardin dédiée.

Nous avons actuellement 6 jardins-écoles : à Marseille (13), Breuil-Magné (17), Montlouis-sur-Loire (37), Maxéville (54), Vaires-sur-Marnes (77) et Albi La Madeleine (81).

Ils ont pour missions :

    • Encourager la pratique du jardinage pour tous
    • Transformer les pratiques des jardiniers amateurs vers des techniques plus respectueuses de l’environnement
    • Favoriser les échanges et la convivialité
    • Sensibiliser au respect de l’environnement et de la biodiversité

 

L’objectif global de Jardinot est d’accompagner des bénévoles motivés à organiser des animations régulières et poursuivre la transmission des savoirs. Ces initiatives contribuent à faire face aux crises alimentaires et climatiques futures en favorisant la sécurité alimentaire et la résilience locale. Ces jardins écoles démontrent leur importance dans la construction d’une société plus durable en soutenant l’autonomie alimentaire des foyers et en renforçant les liens sociaux autour de thématiques environnementales, alimentaires et éducatives.

Les jardins partagés

Les jardins partagés offrent une approche collaborative et sociale du jardinage, où plusieurs jardiniers peuvent travailler ensemble sur une même parcelle. Contrairement aux jardins potagers traditionnels, où chaque parcelle est généralement attribuée à un seul jardinier, les jardins partagés favorisent la coopération et le partage des responsabilités. Cette forme de jardinage collectif crée un fort lien social entre les participants, qui peuvent échanger des conseils, des idées et des récoltes. En travaillant côte à côte, les jardiniers développent un sentiment d’appartenance à une communauté et renforcent les liens interpersonnels. Les jardins partagés sont ainsi des espaces où la convivialité et la collaboration sont aussi importantes que la production de fruits et légumes.

Découvrez nos jardins et ruchers